Remise du diplôme « La France s’engage au Sud » à M. Awen Delaval, Samatoa, Institut français du Cambodge (23/03/2016)

JPEG

Excellences,
Cher Awen Delaval,
Mesdames et Messieurs,

Je suis particulièrement heureux que notre réunion de ce soir, consacrée à la diversité des partenariats franco-cambodgiens, nous donne également l’occasion de célébrer une initiative française remarquable au Cambodge. Je veux parler du projet Lotus porté par l’entreprise Samatoa, dirigée par Awen Delaval. Celui-ci illustre parfaitement le caractère novateur des nombreuses initiatives issues du secteur privé ou de la société civile, et soutenues par la France.

Samatoa est l’unique lauréat asiatique de l’édition 2015 du concours intitulé « La France s’engage au Sud », première déclinaison de la démarche « La France s’engage » initiée par le Président de la République en 2014. Ce concours a pour objet de promouvoir l’innovation sociale dans le monde en accompagnant les projets menés par des associations ou des entreprises sociales engagées au service d’un développement solidaire et durable. Dans ce cadre, un millier de propositions ont été adressées au ministère des Affaires étrangères et du Développement International et à l’AFD. Seules onze d’entre elles ont été retenues par le jury. Parmi celles-ci, le projet Lotus de Samatoa.

Grâce à son fondateur, Awen Delaval, Samatoa a redécouvert et met aujourd’hui en œuvre les techniques ancestrales du tissage de la fibre de lotus, techniques oubliées au Cambodge. Cet artisanat recèle d’importantes potentialités, tant en matière économique que sociale ou environnementale. Mise au service de populations vulnérables, cette activité doit permettre le développement d’un modèle économique durable au service de l’insertion de femmes cambodgiennes en situation de précarité. Former des artisanes aux techniques de filage et de tissage de la fibre de lotus doit en effet favoriser leur autonomisation et ainsi contribuer à la lutte contre la discrimination et la pauvreté. L’utilisation de ressources renouvelables garantit le respect de l’environnement tandis que la pérennité du projet Lotus repose sur celle de ses débouchés, actuellement en expansion.

A l’issue de cette brève présentation, on comprend aisément les raisons qui ont conduit le jury de « La France s’engage au Sud » à distinguer le projet Lotus parmi un nombre considérable de propositions. Je me réjouis que celui-ci se déploie au Cambodge, pays dans lequel Awen Delaval a décidé de s’installer voici maintenant de nombreuses années. C’est la raison pour laquelle, Cher Awen Delaval, je suis heureux de vous remettre ce soir ce diplôme du ministère des Affaires étrangères et du Développement International et de saluer ainsi votre action devant nos partenaires français et cambodgiens.

Recevez toutes mes félicitations. Je ne doute pas que l’assistance réunie ici ce soir souhaite se joigne à moi pour vous présenter tous nos vœux de réussite dans le développement de vos activités futures.

Dernière modification : 24/03/2016

Haut de page