Réception à la Résidence de France à l’occasion de l’ouverture de la BRED au Cambodge (02/03/2017

JPEG

Altesses Royales,
Excellences Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement Royal du Cambodge et des assemblées parlementaires,
Excellence M. CHEA Chanto, Gouverneur de la Banque nationale du Cambodge,
Madame Hélène Conway-Mouret, sénatrice représentant les Français établis hors de France,
M. Thierry Mariani, député des Français de l’Etranger,
Chers collègues du corps diplomatique,
M. Olivier Klein, directeur général du Groupe BRED,
Mesdames et Messieurs les présidents et directeurs généraux des banques populaires,
M. Guillaume Perdon, directeur général de la BRED Cambodge,
Mesdames et Messieurs les conseillers consulaires et représentants de la communauté française,

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux de vous accueillir pour cette réception donnée conjointement par l’ambassade de France et la BRED à l’occasion de l’ouverture de la filiale cambodgienne de cet important groupe bancaire. Je remercie toutes les personnalités cambodgiennes et venues de France, notamment nos parlementaires, qui nous honorent de leur présence ce soir.

Cette journée, qui a vu l’inauguration officielle des locaux de la BRED sur le prestigieux boulevard Norodom, était attendue de longue date. Elle marque en effet l’aboutissement d’un long processus, que l’ambassade de France a été heureuse d’accompagner, et surtout une nouvelle étape dans les relations économiques entre le Royaume du Cambodge et la France.

L’installation d’une banque française vient à point nommé alors que, à la faveur d’une forte accélération au cours des deux dernières années, nos échanges commerciaux ont dépassé le milliard de dollars en 2016 et que les investissements français, attirés par la forte croissance que connait le Royaume depuis 20 ans, poursuivent leur montée en puissance, faisant de notre pays le premier investisseur européen au Cambodge.

Une des particularités de la présence économique française au Cambodge est de reposer sur quelques grands groupes mais surtout sur un tissu dense d’entreprises petites et moyennes. Certaines sont établies de longue date ; d’autres, de plus en plus nombreuses, sont le fait d’entrepreneurs souhaitant bénéficier du dynamisme de l’économie cambodgienne, elle-même au cœur d’une région en forte croissance et en voie d’intégration. Je sais que la BRED aura à cœur de favoriser encore davantage les projets suivis par des entreprises françaises et que, de leur côté, celles-ci trouveront en elle un partenaire solide et de confiance.

L’installation de la BRED complètera de manière très heureuse le dispositif économique français au Cambodge, qui peut s’appuyer sur une chambre de commerce et d’industrie dynamique, sur une section structurée de conseillers du commerce extérieur de la France, et naturellement sur les instruments que la puissance publique mobilise pour favoriser nos échanges.

A cet égard, je sais que le groupe BPCE, dont fait partie la BRED, a noué de longue date des relations étroites avec l’Agence française de développement, s’agissant notamment des garanties. L’ouverture de la filiale au Cambodge offre une nouvelle opportunité de renforcer ces relations.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

Pour être performant, un établissement bancaire a besoin de cadres bien formés. Je saisis donc cette occasion pour rappeler l’existence du diplôme en « Gestion des risques dans le domaine de la Banque, Finance et Assurance » co-délivré par l’Université de Nantes en France et l’Université Royale de Droit et Sciences Economiques au Cambodge. Ce diplôme délocalisé est conçu pour les étudiants et les professionnels appelés à exercer des fonctions de cadres supérieurs dans l’industrie des assurances, de la banque et de la finance.

Il me plait aussi de souligner que l’arrivée de la BRED s’inscrit dans une démarche qualitative qui caractérise plus largement notre communauté d’affaires. Les entreprises françaises souhaitent proposer au Cambodge des produits et des services aux meilleurs standards internationaux, accompagnant ainsi la montée en gamme de l’économie du Royaume. C’est aussi le sens qu’il faut donner au concours de responsabilité sociale et environnementale des entreprises qui sera organisé pour la deuxième année consécutive par notre communauté d’affaires.

Je salue enfin l’engagement citoyen de la BRED, que j’ai pu observer avant même l’ouverture officielle de ses activités. La BRED a ainsi soutenu nombre d’initiatives de notre communauté, qui compte près de 10 000 membres, et a souhaité devenir un partenaire privilégié de l’Institut Français du Cambodge, opérateur culturel de référence.

Excellences, Mesdames et Messieurs,

C’est dire que l’ouverture de la BRED est une excellente nouvelle. C’est une décision susceptible de « changer la donne » pour beaucoup d’entre nous. Il me reste pour finir à souhaiter plein succès à Guillaume Perdon et son équipe à Phnom Penh, en attendant l’implantation progressive de la banque dans les principaux centres urbains du Cambodge. L’ambassade de France, pour ce qui la concerne, sera toujours heureuse d’apporter son concours à un acteur ambitieux et désireux d’apporter sa contribution au renforcement des relations anciennes d’amitié entre nos deux pays.

Je vous remercie.

Dernière modification : 03/03/2017

Haut de page