Petit-déjeuner débat Nouveaux enjeux du développement durable, Présentation de M. Jean-Marc Chataigner (04/07/2016)

Excellence Monsieur le Ministre de l’Education, de la Jeunesse et des Sports, Dr Hang Chuon Naron,
Monsieur le Directeur Général Délégué de l’IRD, cher Jean-Marc Chataigner,
Monsieur le Représentant de l’IRD pour le Cambodge et le Laos, cher Marc Souris,
Mesdames et messieurs,

Je suis particulièrement heureux d’accueillir ce matin mon ami Jean-Marc Chataigner, Directeur Général Délégué de l’Institut de Recherche pour le Développement, IRD, dans le cadre de ce petit-déjeuner débat consacré aux Nouveaux enjeux du développement durable organisé par le service de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France. Je tiens à remercier le Bistrot de l’Institut français du Cambodge d’avoir ouvert ses portes tout spécialement pour nous ce matin.

Comme j’ai eu l’occasion de le rappeler ici-même vendredi dernier à l’occasion d’une réunion des chercheurs français au Cambodge, le soutien et la promotion de la recherche scientifique font partie intégrante de l’action extérieure de la France. La diplomatie scientifique est bien sûr au service du rayonnement et de l’attractivité de la France, mais doit aussi contribuer au développement des pays du Sud.

Telle est justement la vocation de l’IRD, organisme de recherche placé sous la double tutelle du Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International et de celui de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’IRD est original dans le paysage de la recherche pour le développement, tant par son caractère pluridisciplinaire que par ses nombreuses représentations dans les pays du Sud. Ses activités de recherche, d’expertise et de formation ont pour objectif de contribuer au développement social, économique et culturel de ces pays.

Présent au Laos depuis 1995 et au Cambodge depuis 2009, l’IRD vise à accompagner et consolider le développement et la structuration de la recherche scientifique dans des domaines tels que la santé, la biodiversité, la sécurité alimentaire, le patrimoine. Pardonnez-moi de ne pas tout citer, mais la liste est longue. Pour la France, depuis longtemps active dans les domaines de l’enseignement supérieur et de la recherche au Cambodge, le partenariat avec l’IRD revêt donc un caractère essentiel.

La question des nouveaux enjeux du développement durable est par ailleurs d’actualité au Cambodge où leur mise en œuvre fait actuellement l’objet d’une réflexion approfondie, tant au sein des instances nationales que multilatérales. Les dix-sept objectifs très ambitieux fixés par l’Agenda 2030 dépassent largement la sphère environnementale et concernent notamment la lutte contre la pauvreté et les inégalités, la santé, le travail décent.

Afin d’aborder ces thèmes, et notamment l’articulation entre science et politique dans ce domaine, il semblait difficile de trouver un meilleur orateur que Jean-Marc Chataigner, l’un de nos tout meilleurs spécialistes du développement au Quai d’Orsay, que je remercie.

Avant de devenir Directeur général délégué de l’IRD, Jean-Marc Chataigner a occupé diverses fonctions liées au développement, dans les services du ministère, dans des cabinets ministériels, à notre mission permanente à New York mais aussi à l’Agence française de développement. Il était jusqu’en 2015 directeur général adjoint de la mondialisation, du développement et des partenariats au ministère des affaires étrangères et du développement international. Il a également été ambassadeur de France à Madagascar (2099-2012). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages de politique internationale.

Mais c’est en tant que représentant de l’IRD que Jean-Marc Chataigner va aujourd’hui débattre avec nous.

Monsieur le Directeur général, vous avez la parole.

Dernière modification : 04/07/2016

Haut de page