Dîner de gala de l’Association Henri Capitant Cambodge, Phnom Penh (04/02/2017)

JPEG

Altesse Royale, Samdech Norodom Sirivudh,
Excellence, M. Hun Many, Membre de l’Assemblée Nationale,
Excellence, Mme Kim Sathavy, Juge à la Cour Suprême,
Excellence Dr Sok Siphana, conseiller du Gouvernement Royal du Cambodge,
Excellence M. George Edgar, Ambassadeur de l’Union européenne,
M. Guillaume Massin, président de la Chambre de commerce et d’industrie France Cambodge,
Mesdames et Messieurs,
Chers amis,

C’est pour moi ce soir un grand plaisir de participer au dîner de gala organisé par l’Association Henri Capitant au bénéfice du développement du droit au Cambodge. L’association Henri Capitant fait partie, depuis maintenant plusieurs années, des partenaires privilégiés de l’Ambassade de France au Cambodge. Ce partenariat repose sur une volonté commune de défense de l’Etat de droit et sur la conviction partagée selon laquelle l’existence de cet Etat de droit est la condition essentielle d’un développement équilibré, comme l’ont souligné à ,juste titre les précédents orateurs.
L’association Henri Capitant s’est en effet donné pour objet, depuis sa création, la diffusion, la promotion, le renforcement et l’harmonisation du système juridique cambodgien. Ouvert sur le monde, Henri Capitant Cambodge promeut le droit continental et poursuit son objectif de modernisation du droit cambodgien en coopération avec des juristes et organismes juridiques de tous horizons.

Comme vous le savez, la France soutient les efforts faits par le Gouvernement Royal afin de renforcer l’Etat de droit, ainsi que le respect des droits humains et la bonne gouvernance. Dès 1991, après les Accords de Paris, la France a activement participé à la reconstitution d’un corps de magistrats, d’avocats, de greffiers et d’huissiers. Dans ce domaine, nous avons également soutenu de nombreux projets d’organisations issues de la société civile, parmi lesquelles l’association Henri Capitant Cambodge.
Ces projets initiés par l’association qui nous réunit ce soir et soutenus par l’ambassade de France ont toujours pour objectif un meilleur fonctionnement de la justice, qu’il s’agisse de la formation initiale d’étudiants de l’Université Royale de Droit et Sciences Economiques, de la formation continue d’avocats ou de magistrats cambodgiens ou d’assistance au ministère cambodgien de la Justice en matière de droit pénal. Et je n’oublie pas notre contribution au développement initial des fonctionnalités de la base de données LégiCambodia, réalisation essentielle qu’il s’agit aujourd’hui de poursuivre.
Notre partenariat repose donc sur une certitude commune selon laquelle la formation de jeunes étudiants ou de professionnels déjà confirmés représente l’une des clés de voûte de la mise en œuvre d’un Etat de droit. C’est pourquoi je tiens à saluer l’action d’Henri Capitant Cambodge et, tout particulièrement l’initiative de ce soir, qui vise entre autres à lever des fonds afin de financer des bourses d’études attribuées sur la base du mérite ainsi que des actions de formation continue à destination des professionnels du droit cambodgien.

A en juger par votre présence à tous, cette initiative est d’ores et déjà couronnée de succès et je formule tous mes vœux de réussite à l’Association Henri Capitant pour la suite de ses actions.

Je vous remercie.

Dernière modification : 06/02/2017

Haut de page