Décoration de M. Saphonn Vonthanak, Recteur de l’Université des Sciences de la Santé (07/07/2015)

JPEG

Excellence, Monsieur le Ministre de la Santé,
Excellence, Monsieur le Recteur,
Excellences Messieurs les Doyens,
Mesdames, Messieurs,
Chers amis,

C’est avec grand plaisir que je vous accueille aujourd’hui à la Résidence de France à l’occasion de la remise de ses insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite au Professeur SAPHONN Vonthanak, Recteur de l’Université des Sciences de la Santé du Cambodge.

Je salue la particulièrement la présence de SE MAM Bunheng, Ministre de la Santé, que je remercie, et celle de votre famille et de vos principaux collaborateurs.

Cette distinction que je vais avoir l’honneur de vous remettre vient récompenser un parcours professionnel tout à fait remarquable que je vais m’efforcer de retracer brièvement malgré sa grande richesse.

M. le Recteur, diplômé en médecine en 1995, vous avez rapidement rejoint l’Université des Sciences de la Santé en tant qu’enseignant puis l’Institut national de santé publique. Ces responsabilités ne vous ont pas empêché de poursuivre une brillante carrière de chercheur puisqu’après un master et un doctorat obtenus à l’Université de Californie, vous avez intégré le Centre national pour la lutte contre le VIH/SIDA du ministère de la santé. Cette affectation vous a d’ailleurs conduit à développer vos contacts avec les instituts de recherche français présents au Cambodge. J’y reviendrai.

En tant que Recteur de l’Université des Sciences de la Santé, vous avez lancé, dès votre nomination en juillet 2012, des réformes profondes et ambitieuses pour renforcer l’excellence de cet établissement. C’est un aspect auquel la France est particulièrement attentive compte tenu de son engagement historique dans le secteur, durement éprouvé pendant les années tragiques que votre pays a connues.

C’est pourquoi la France a accueilli favorablement les nouvelles orientations que vous avez prises pour la mise à niveau de l’enseignement médical et son internationalisation, et décidé d’apporter son soutien financier et technique. Je me permets de mentionner ici quelques-unes des réalisations qui témoignent de la nouvelle dynamique que vous avez impulsée à l’établissement : élaboration d’un Plan Stratégique 2014-2018 ; mise en place d’examens informatisés ; création d’un « skill lab » ou laboratoire de compétences, installation unique au Cambodge et qui révolutionne progressivement la pédagogie de l’USSC ; lancement d’un audit des ressources humaines. Je n’oublie pas, bien entendu, la mise en place du Programme International, multilingue (français, anglais, khmer), où la France prend légitimement sa place aux côtés d’ autres partenaires étrangers. Près de 10 partenaires français, universités, CHU, fondations, travaillent ainsi avec votre université, depuis parfois plusieurs décennies, ce qui se traduit par des missions régulières de professeurs visiteurs français.

Je saisis cette occasion pour vous remercier, M. le Recteur, d’avoir bien voulu accueillir à l’Université, le 19 mai dernier, notre Secrétaire d’État au Développement et à la Francophonie, Mme Annick Girardin. Mme Girardin a été très impressionnée par l’état d’esprit, la vivacité et le courage dont font preuve les étudiants du Programme International. Vous-même et vos équipes êtes les artisans de cette dynamique positive qui s’inscrit parfaitement dans le cadre des nouvelles orientations que nous souhaitons donner à nos relations bilatérales, aujourd’hui axées sur la construction et le développement de partenariats. Notre collaboration avec votre université est, à cet égard, exemplaire.

Comme je l’indiquais, vous êtes non seulement un directeur d’établissement universitaire mais également un chercheur. Vous êtes notamment coordinateur Sud de l’Agence Nationale pour la Recherche sur le Sida française. Cette mission importante souligne votre implication dans la recherche sur le VIH/Sida, aux côtés, jusqu’à un passé récent, de la coordinatrice Nord de l’ANRS, Mme Françoise Barré-Sinoussi, Prix Nobel de médecine. Je salue l’accueil, dès septembre prochain, d’un chercheur de l’ANRS au sein de votre université qui témoigne de votre engagement à renforcer les liens existants, dans le domaine de la recherche, entre les institutions de recherche de nos deux pays, pas seulement avec l’ANRS mais aussi avec l’Institut Pasteur, les Fondations Mérieux et Pierre Fabre.

Il me plait de souligner que, en dépit d’un parcours universitaire qui vous a amené à poursuivre vos études aux États-Unis, vous avez su rester un parfait francophone. C’est tout à fait remarquable et le soutien que vous accordez au Programme International, dont une des composantes s’appuie sur la formation en français sans exclure l’anglais, témoigne d’une approche innovante et ouverte de la francophonie.

En vous nommant Chevalier dans l’Ordre National du Mérite, la France a voulu exprimer sa reconnaissance pour le rôle majeur que vous jouez dans la consolidation des liens entre nos deux pays dans le domaine de la santé.

Professeur SAPHONN Vonthanak, au nom du Président de la République française, nous vous faisons Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Dernière modification : 15/07/2015

Haut de page