Cérémonie de remise des insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Monsieur Emmanuel Ménanteau, ancien directeur de Cambodia Airports (24/06/2016)

JPEG

Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, Cher YIM Nolla,
Monsieur l’Ambassadeur de l’Union européenne, Cher George Edgar,
Cher Emmanuel Ménanteau, Chère Delphine,
Chers membres de la communauté d’affaires française,
Mesdames et Messieurs, Chers amis,

Je suis heureux de vous accueillir à la Résidence de France à l’occasion de la remise des insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite à Emmanuel Ménanteau.
Je remercie SE YIM Nolla, Ministre d’Etat, de nous faire l’honneur de sa présence à cette cérémonie. Je suis sûr qu’Emmanuel Ménanteau est également sensible à ce geste.

Nous sommes donc réunis ce soir parce que la République française a décidé de distinguer un dirigeant d’entreprise de premier plan et qui a accepté d’exercer des responsabilités au sein de la communauté française et européenne.

Cher Emmanuel Ménanteau,

Comme il est de tradition, je vais retracer brièvement votre parcours pour exposer les raisons qui ont conduit les autorités françaises à vous nommer dans l’Ordre national du Mérite créé, je le rappelle, par le Général de Gaulle en 1963, pour récompenser les services distingués de personnalités françaises et étrangères.

Je ne vais pas retracer l’ensemble de votre vie mais je souhaite rappeler que vous êtes né à Salon-de-Provence. Je vois dans cette origine géographique un facteur déterminant, me semble-t-il, de la suite de votre vie professionnelle. En effet, Salon-de -Provence est non seulement la ville où repose Michel de Nostredame, dit Nostradamus, – je ne vous connais toutefois pas de talents divinatoires – mais surtout, c’est le siège de l’Ecole de l’Air et de la patrouille de France. « Tombé dans la marmite tout petit », comme on le dit à propos d’un célèbre personnage de bande dessinée, vous étiez destiné à évoluer dans le secteur de l’aviation, ce dont témoigne d’ailleurs votre service national en tant qu’aspirant dans l’armée de l’Air.

C’est donc tout naturellement que, après des études d’économie, vous débutez votre carrière professionnelle dans l’entreprise SEXTANT Avionique, aujourd’hui au sein du groupe THALES. Ceci vous conduira vers l’autre trait dominant de votre vie professionnelle et personnelle, à savoir l’Asie puisque vous effectuerez des séjours en Inde, à Singapour et à Pékin.

En 2011, vous rejoignez le Cambodge et le groupe Vinci pour devenir directeur général de la société concessionnaire des aéroports du Cambodge, première implantation économique française, en charge de la gestion des trois aéroports internationaux du pays. Vous accompagnerez brillamment au cours de ces 5 années le développement de la société. Avec 10% de progression du trafic passager par an et l’achèvement des extensions très réussies des aéroports de Phnom Penh et Siem Reap, la SCA contribue en effet au dynamisme économique du Royaume, dont un des piliers essentiels est le tourisme.

Malgré une activité professionnelle intense, vous avez accepté de vous engager au sein de la communauté d’affaires française et européenne. Vous avez été ainsi un membre actif d’une section non moins active des Conseillers du Commerce extérieur de la France dont plusieurs membres sont parmi nous ce soir.

En outre et surtout, vous avez accompagné depuis 2013 la mise sur pied puis l’animation de la Chambre de Commerce européenne, l’Eurocham, avec l’aide de la Délégation de l’Union européenne et de l’équipe de l’Eurocham dont je salue le travail. Vous savez que le renforcement de la présence économique française et européenne au Cambodge constitue une priorité conjointe de cette ambassade et de la Délégation de l’Union Européenne. A ce titre, je dois dire, que sous votre présidence, l’action de l’Eurocham a contribué à mobiliser les différents acteurs au service de cet objectif, comme l’a montré la publication, en avril dernier, de son premier Livre Blanc, document d’une très grande qualité.

Enfin, et c’est également un aspect remarquable de votre mission au Cambodge, vous vous êtes impliqué dans la vie de notre communauté, à travers notamment des actions de mécénat culturel en partenariat avec l’Institut français du Cambodge. Plusieurs projets autour de la photographie, réunissant des artistes français et cambodgiens, ont ainsi pu être menés à bien grâce à votre soutien. Ces manifestations culturelles de haute tenue, tout comme l’activité d’Artisans d’Angkor, belle entreprise sociale, dont vous avez été un fervent promoteur, contribuent au rayonnement français au Cambodge par leur succès auprès du public et leur écho médiatique.

Pour conclure, je suis sûr que vous manifesterez le même engagement et le même enthousiasme au service des intérêts économiques français et européens dans vos nouvelles et importantes fonctions au Japon, pour lesquelles je vous adresse mes vœux de succès.

Voici donc en quelques mots trop rapides les services rendus à notre pays que les autorités françaises ont voulu distinguer en vous nommant Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Emmanuel Ménanteau, au nom du Président de la République et en vertu des pouvoirs qui nous ont été conférés, nous vous faisons Chevalier de l’Ordre national du Mérite.

Dernière modification : 27/06/2016

Haut de page