Célébration de la fête nationale organisée par la Chambre de commerce et d’industrie France Cambodge (13/07/2016)

JPEG

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement Royal du Cambodge, Excellences,
Chers collègues du corps diplomatique,
Monsieur le consul,
Madame et Messieurs les conseillers consulaires,
Monsieur le président de la Chambre de commerce et d’industrie France Cambodge,
Mesdames et Messieurs les présidents des associations françaises,
Mes chers compatriotes,
Chers amis de la France, dear friends,

Pour la deuxième année consécutive, nous nous retrouvons ici pour célébrer notre fête nationale. Je me réjouis de constater que nous sommes encore plus nombreux qu’en 2015. J’y vois le signe de l’attachement de notre communauté et des amis de notre pays aux valeurs fondatrices de la République Française.

Ce moment de rassemblement autour de nos valeurs est d’autant plus important en cette période troublée et pleine d’incertitudes comme l’a illustré malheureusement trop souvent l’actualité des derniers mois. Je pense bien sûr aux terribles attentats qui ont endeuillé la France, mais aussi bien d’autres pays, et qui nous ont valu le soutien et la solidarité de nos amis à travers le monde.

C’est pourquoi, d’emblée, je souhaite remercier et féliciter tous ceux qui se sont mobilisés pour organiser cette célébration conviviale : la Chambre de commerce et d’industrie France Cambodge, qui a joué un rôle moteur, et tout le comité d’organisation, les restaurateurs réunis au sein du comité « Good France », et, bien sûr, les sponsors sans lesquels rien n’aurait été possible. Je note avec satisfaction que, comme l’an dernier et dans un esprit de fraternité, les bénéfices éventuels de cette soirée seront consacrés à des actions caritatives.

La vitalité de notre communauté, que je notais déjà l’an dernier, ne se dément pas même si sa croissance, très forte depuis dix ans, a tendance à se ralentir. Au 1er juillet 2016, 4786 compatriotes, dont un peu plus de la moitié de binationaux, étaient enregistrés au consulat, soit une augmentation de 3% seulement par rapport à la même période de 2015. Sans surprise, notre communauté se concentre dans la capitale mais est également présente à Siem Reap (440 personnes), à Sihanoukville (248 personnes), à Battambang (90 personnes) et à Kep (50 personnes). 140 000 compatriotes visitent le Cambodge chaque année : certains sont sans doute parmi nous ce soir.

Vous avez certainement à l’esprit les échéances électorales de 2017 en France. Je saisis cette occasion républicaine pour rappeler à nos compatriotes qu’ils auront la possibilité de voter à l’ambassade s’ils sont inscrits sur notre liste électorale ou, sinon, d’établir des procurations pour voter en France. Vous pourrez obtenir, le moment venu, toutes les précisions utiles sur notre site internet, que je vous invite à consulter régulièrement, tout comme notre page Facebook et notre compte Twitter.

La forte croissance de notre communauté se traduit aussi par la montée des effectifs du Lycée Français René Descartes, qui poursuit, avec le soutien de l’Etat, sa modernisation pour accueillir son millier d’élèves dans les meilleures conditions possibles et maintenir sa qualité pédagogique, comme l’ont montré cette année encore les résultats au baccalauréat : 100% de reçus, les trois-quarts avec mention. Je sais que la demande de scolarisation française reste forte et j’ai connaissance d’initiatives nouvelles pour y répondre.

Notre communauté d’affaires se montre toujours aussi dynamique et je salue, en premier lieu, les initiatives prises par la Chambre de commerce et d’industrie France Cambodge pour l’animer et lui proposer de nouveaux services. Je suis impressionné, ensuite, par nos jeunes entrepreneurs de la French Tech, aussi actifs qu’imaginatifs. Je me félicite, de plus, du développement rapide des échanges commerciaux entre la France et le Cambodge avec l’appui de nombreux entrepreneurs français et franco-cambodgiens dans ce pays. Je note, enfin, la progression continue des investissements français au Cambodge avec la rénovation des aéroports (VINCI), le développement du réseau de TOTAL, l’implantation de la filiale de LVMH à Siem Reap (DFS, 40 M USD) sans oublier l’ouverture avant la fin de l’année de la banque BRED (75 M USD à horizon 2017) qui sera la seule banque européenne à disposer d’une licence au Cambodge pour servir les intérêts de nos entreprises et notamment de nos PME.

Mesdames et Messieurs,

Vous le savez, la France est une amie de longue date du Cambodge et elle s’est tenue à ses côtés dans les moments cruciaux de son histoire. Nous aurons l’occasion de le rappeler en octobre prochain en commémorant le 50ème anniversaire de la visite au Cambodge du général de Gaulle et le 25ème anniversaire des Accords de Paris qui ont permis au Royaume de retrouver le chemin de la paix.
Aujourd’hui, la France continue à accompagner le Cambodge pour son développement économique et social ainsi que le renforcement de ses institutions et de son capital humain. Elle mobilise à cette fin une multiplicité d’acteurs : l’Agence Française de Développement, l’Institut français du Cambodge, l’Institut Pasteur, les universités et centres de recherche qui ont noué ici de nombreux partenariats, les collectivités territoriales mais aussi bien sûr la société civile, à laquelle je veux rendre hommage.

Je saisis cette occasion pour vous remercier de ce que vous faites, chacun dans votre domaine, pour contribuer au rayonnement de notre pays. Je compte sur vous pour continuer à renforcer encore les liens, anciens et profonds, entre le Cambodge et la France.

I would like to add a few words in English to say that we are very pleased to see so many foreign guests who have joined us to celebrate our national day. Your presence tonight is a testimony of your friendship and of our shared values.

Je vous invite maintenant à lever votre verre à l’amitié entre la France et le Cambodge.

Vive le Royaume du Cambodge ! Vive la République Française !

Dernière modification : 14/07/2016

Haut de page